Plan Communal de Sauvegarde

Qu'est-ce que le Plan Communal de Sauvegarde ?

Le Plan Communal de Sauvegarde est un outil mis en œuvre à l’échelle communale, sous la responsabilité du Maire, pour planifier les actions de la gestion du risque en cas d’évènements majeurs naturels, technologiques ou sanitaires.

Il a pour objectif l’information préventive et la protection des populations.

Le PCS est le maillon local de l’organisation de la sécurité civile. Il doit permettre de gérer les différentes phases d’un évènement : alerte, information, soutien, ravitaillement, secours et accompagnement de la population.

Le PCS recense notamment les moyens techniques et les moyens humains pouvant être mis à disposition dans le cadre d’alerte préfectorale. Une organisation communale est mise en place, sous la direction du Maire.

L'élaboration du PCS de Saint-Baldoph

Des groupes de travail se sont formés en 2014 et 2015. Les membres de ces groupes, composés d’élus, du policier municipal et de quelques administrés volontaires, se sont régulièrement réunis pour faire avancer le dossier.

Ce travail conséquent s’est finalisé par l’arrêt du plan communal de sauvegarde par le conseil municipal en date du 20 novembre 2015.

L'organisation du PCS

Le Directeur des Opérations de Secours (DOS) : il s’agit du Maire de la commune. Il a la responsabilité de la mise en œuvre des premières mesures d’urgence lorsqu’un plan de secours départemental est déclenché.

Le Responsable de l’Action Communale (RAC) : il élabore la stratégie générale de conduite des opérations et pilote toutes les phases opérationnelles successives. Il est l’interlocuteur unique du maire et transmet les directives aux chefs des cellules.

Le secrétariat et la main courante : le secrétariat, informé de l’alerte, ouvre la main courante des évènements. Il assure l’accueil téléphonique de la cellule de crise et répercute l’information entrante auprès des cellules respectives.

La cellule Sécurité : le responsable de cette cellule répartit les équipes sur le terrain afin d’évaluer l’évolution de la situation et d’en rendre compte au RAC. Il met en œuvre les premières mesures d’urgence et fait acheminer le matériel disponible.

Les cellules Logistique et Hébergement / Ravitaillement ont en charge de rechercher, rassembler et mettre en œuvre les moyens humains et matériels sur la commune. Elles assurent le soutien logistique de l’évènement. L’accueil physique du public est assuré par la cellule hébergement.

La cellule Information / Communication : Il s’agit de l’information de la population et des autorités. Le responsable de cette cellule prépare les messages d’alerte qui seront diffusées à la population et rédige les communiqués officiels du Maire.

Le recensement des moyens

Un travail conséquent a été élaboré auprès de la population sanbardolaine ces derniers mois dans le but de recenser le potentiel en terme d’hébergement chez l’habitant et de mise à disposition de matériel.

Une centaine de réponses ont permis d’établir un annuaire de crise, avec l’ensemble de ces données mais aussi la mise en évidence de compétences, médicales ou autres, que certains administrés sont prêts à mettre à disposition en cas de sinistres.

Un peu d'exercice...

La préfecture de la Savoie a lancé un exercice de pré-alerte et d’alerte le 8 décembre 2015 afin de tester la réactivité des communes quant à la mise en place de leurs cellules de crise dans le cadre du « plan neige ».

La commune de Saint-Baldoph a rassemblé, dans un premier temps, plusieurs agents communaux afin de transmettre la pré-alerte aux différents responsables des cellules.

Dans un second temps, lors du passage à l’alerte préfectorale, de nombreux élus se sont mobilisés pour relayer l’information notamment auprès des potentiels hébergeurs de la commune.

Il a été recensé plus d’une centaine d’hébergements possibles sur la commune.